Patrimoine, arts et culture

Banyuls tire son nom du mot "Bain" : « Balnoneum » en latin, puis plus tard par "Ban" et "Ialos", signifiant "Pointe" et "Clairière cultivée".

Banyuls a gardé quelques traces des civilisations qui se sont succédées dans la région : le dolmen du Col de la Creu et ses gravures rupestres en sont un exemple.

Dès l'Antiquité, les Phéniciens débarquent sur la Côte Vermeille.

Ils seront suivis par les Romains, puis les Vandales et les Wisigoths qui fondent le royaume Goth à Toulouse, dont l'influence persistera longtemps sur le Roussillon.

Au VIIIe siècle les Sarrasins les écrasent mais seront ensuite repoussés en Espagne par les rois francs.

 

Commence alors la christianisation et ses aléas, qui nous laissent en partage des vestiges prestigieux : La Rectorie, tout près de Banyuls, ou de très belles abbayes fortifiées, des prieurés cachés dans les montagnes, vestiges prestigieux d'un passé glorieux :

L'abbaye Saint-Martin-du-Canigou

Le prieuré de Marcevol, dominant la vallée de la Têt

Le château médiéval du Castelnou

L'église abbatiale de Saint-Genis-des-Fontaine

Photo : LeZibou *

* Licence de documentation libre GNU. www.wikipedia.fr

 

Photo : Michel Esnault *

* Licence de documentation libre GNU. www.wikipedia.fr

Au loin, les châteaux cathares gardent leur magie … tandis que les abbayes romanes se dressent pour leur faire face.

Pour autant, le XXème siècle n’est pas en reste ! La Côte Vermeille a été le point de ralliement des plus grands artistes de l’art contemporain.

  •  

Actualités

Partenaires

Connecté(s) aujourd'hui - Mentions légales -  Liens et copyright - Nous contacter